Défiscalisation et location saisonnière

Défiscalisation et location saisonnière

Un propriétaire prenant l’initiative de louer sa résidence principale ou secondaire dans l’objectif de compléter ses revenus peut bénéficier d’une défiscalisation. Avec la location saisonnière, l’administration impose des règles strictes sur les limites fiscales. Cette pratique gagne actuellement de l’ampleur. Pour arrondir leur fin du mois, de nombreux propriétaires décident de mettre leurs résidences à disposition des vacanciers pendant une période déterminée tant en été qu’en hiver. Dans la plupart des cas, cette location saisonnière concerne la résidence principale.

Quels sont mes droits de défiscalisation sur ma location saisonnière ?

location-saisonniere.jpg

En cas de location saisonnière, le propriétaire a le droit de profiter de certaines déductions. Il peut procéder à la déclaration en micro BIC. Avec ce régime qui est à disposition des propriétaires des logements dont les loyers ne dépassent pas les 32 600 euros, ils peuvent bénéficier d’une réduction forfaitaire correspondant à 50 %. Toutefois, il faut rappeler que dans ce cas, aucune déduction de charge n’est plus prévue. Mais le propriétaire peut encore opter pour la deuxième option, dont le passage au régime réel. Avec cette piste, les charges relatives à la location saisonnière sont déductibles, pour ne citer que l’entretien, les travaux et les intérêts d’emprunts.

Comment estimer mes droits sans faire appel à une agence ?

comment-estimer-mes-droits-sans-faire-appel-a-une-agence.jpg

En matière de location saisonnière, il est possible d’estimer seul ses droits, sans recourir à l’intervention d’un professionnel. Ce domaine donne souvent lieu à des litiges, ce qui impose quelques précautions. L’idéal est d’avoir des écrits renfermant la garantie pour le loueur. Le propriétaire a aussi tout à fait le droit d’insérer dans les contrats certains interdictions, comme le séjour d’un animal de compagnie. En effet, chaque propriétaire est libre de spécifier dans ce contrat certaines précisions sans se montrer trop exigeant.  À noter qu’il existe de nombreux sites internet donnant plus de détails sur les droits des propriétaires dans le cadre de la location saisonnière.